Présentation


 

Adolescent, on m'a mis un appareil photo entre les mains - un réflex argentique - cela a été le début d'une grande histoire !

 

Passionné de nature et d’aventure, après des études en géographie, écologie et biologie comportementales, j'ai passé plusieurs années à travailler pour divers programmes de recherche CNRS sur des terrains aussi variés que le Mercantour, l’Alaska, les Îles Crozet, les Petites Antilles, les Îles Kerguelen, ou la Roumanie

 

Je partage depuis des années mon temps entre ces missions scientifiques et des voyages-randonnées-expéditions qui m’ont mené à explorer le Haut-Atlas marocain, la côte ouest de l’île de Vancouver, les Rocheuses canadiennes, le Parc du Denali en Alaska ou encore la région de Muskwa-Kechika en Colombie-Britannique pendant 25 jours en autonomie complète.

 

C’est lors de ces missions scientifiques dans les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises) pour le compte de l’Institut Polaire Français – une campagne d’été aux îles Crozet sur l’écologie du manchot royal et un « hivernage » aux îles Kerguelen de 13 mois à étudier la population de chats harets – que je développe un goût particulier pour la navigation et l’exploration maritime.

 

Fort de ces expériences, je mets depuis 2014 mes compétences au service de projets de conservation en métropole, notamment dans le Val de Saône.

 

Ces dernières années j'ai eu l'opportunité de guider des voyages dans les régions polaires pour le compte de Grands Espaces. Ces voyages me permettent de transmettre ma passion pour la nature sauvage en répondant aux interrogations que peut soulever la rencontre de ses "habitants", phoques, ours, baleines, manchots et autres albatros...

 

Mais un séjour dans ces paysages peu communs est toujours aussi l'occasion de pratiquer et transmettre une autre de mes passions : la photographie !